L'école d'Elladat et sa cité Kalinach
Bonjour ou bonsoir.
Merci de votre visite! N'hésitez pas à nous rejoindre Wink
Ce n'est pas très compliqué : il vous suffit de choisir un nom et un prénom conforme à votre futur personnage.
La catégorie "Au tout début il y eu..." est là pour vous servir d'aide à la création du personnage. Et les membres seront ravis de répondre à vos questions.

Nous recherchons:
Des chaotiques.

L'école d'Elladat et sa cité Kalinach

.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pour la nuit d'une visite... [Simhour]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sanosaki Tjideh
Apothicaire
avatar

Race : ....
Elément : Lind
Nombre de messages : 49

MessageSujet: Pour la nuit d'une visite... [Simhour]   Jeu 21 Jan - 16:11

Comment aurait-on pu décrire une si belle nuit avec des yeux tels ceux de Sanosaki? Sa vue dans l’obscurité était, en principe, encore plus médiocre que celle de jour, et pourtant, depuis qu’il avait usé de son maigre pouvoir de soin sur ses pauvres rétines — enfin, sa pauvre rétine — qui avaient failli brûler à cause d’un regard un peu trop dirigé vers l’astre du jour, sa vue semblait être meilleure qu’auparavant. Et il lui semblait même qu’il voyait mieux la nuit que le jour, depuis ce moment…



Peut-être était-ce un présage… Peut-être l’anarchie de la nuit lui convenait-elle mieux que l’ordre du jour…



Il n’aurait su dire où il se trouvait, ni ce qui l’avait mené où il était, mais c’était selon lui une merveilleuse soirée pour explorer tout ce qui entourait la ville. Les endroits sombres ne l’avaient jamais effrayé le moins du monde, et, probablement, cette absence de crainte l’avait amené là où il se trouvait.



Il fit rapidement un tour sur lui-même, et son seul œil valide lui amena quelques informations à propos du bâtiment, ou plutôt du reste de bâtiment qui se trouvait devant lui.



*Tu crois qu’on va rencontrer un innocent, ici? J’ai envie de voir du sang…* fit la voix éraillée qui cohabitait avec la sienne dans sa tête.

*Ta gueule, tu n’as toujours pas compris que tu ne trouveras pas beaucoup d’innocents sans défense dehors en pleine nuit?* répliqua-t-il mentalement. *Si on tombe sur quelqu’un ici, ça risque d’être un chaotique, et il ne sera pas sans défense…*



Son monologue intérieur aurait pu sembler appartenir à un individu purement fou, et pourtant, la raison de Sanosaki l’emportait sur toute autre chose chez lui. Sa tête contrôlait son corps tout entier, peu importe la situation, il gardait son sang-froid. Mais était-ce parce qu’il était fou qu’il avait cet ardent désir de tout contrôler chez sa propre personne?



Mais cessons notre blabla qui ne fait pas avancer l’histoire en grand chose.

Le jeune homme était cependant d’une grande curiosité, surtout à l’égard des ruines, et il décida qu’une petite visite de l’endroit s’imposait. Ce qu’il décida de commencer à l’instant, alors que ce qu’on pouvait appeler la seconde personne qui habitait ce corps espérait bien rencontrer quelqu’un sur le site…

_________________
Le bien et le mal n'existent pas.
Ce ne sont que des jugements que les Hommes font des actions de leurs pairs.
Toutes les victoires, toutes les progressions se sont faites au détriment de quelque chose.
Tout ce qui aide certains finit par nuir à d'autres, que ce soit dans l'immédiat ou cent ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Pour la nuit d'une visite... [Simhour]   Sam 23 Jan - 18:39

En ce moment, les nuits n’étaient guère passionnantes pour un vampire en mal de pouvoir. La Garde fanfaronnait mais restait prudemment cantonnée derrière ses murs dès le coucher du soleil, à l’exception de certains enthousiastes moustachus ; les Chaotiques, soi-disant menace pour les innocents, ne montraient toujours pas signe de vie ; et c’était sans parler des mages d’Elladat qui, sous couvert de rester neutres, préféraient regarder les autres s’entredéchirer. En conséquence de quoi, personne ne sortait la nuit ; pas la moindre jeune fille à pervertir, personne à convertir à sa cause. Ahakom commençait à regretter d’être revenu dans une époque aussi pauvre en rebondissements.

Après avoir rôdé dans les environs pendant plusieurs heures, et ayant perdu toute motivation, il décida de réintégrer ses ruines et d’attendre la nuit prochaine.

A peine avait-il poussé l’autel qui fermait l’entrée de sa crypte, il sentit une odeur caractéristique qui raviva tout de suite son intérêt. L’odeur du sang d’un être vivant. Il se figea et tendit ses sens. L’être approchait des ruines de l’église.

Ses lèvres esquissèrent un sourire malsain et il se dématérialisa pour réapparaître au sommet d’un des rares pans de murs qui avaient survécu aux combats successifs de Simhour contre Tristan et Lyre. Drapé d’ombre, il chercha son visiteur du regard.


« Qu’est-ce que c’est que ça ? » interrogea Ahakom. « Simhour ? Tu le connais ? C’est un de tes petits amis ? »

Comme souvent, Simhour ne daigna pas répondre au vampire qui lui avait volé son corps. Ahakom ne perçut aucune agitation dans l’esprit de Simhour, ce qui signifiait probablement qu’il ne connaissait pas l’arrivant et que, par conséquent, tout cela ne le concernait pas du tout. Le vampire poussa un ricanement. Bien, pour une fois, il allait pouvoir s’amuser sans que Simhour ne vienne gâcher son plaisir.

Une fois de plus, il adopta sa forme de brume, et descendit cette fois des murs pour apparaître subitement en face de l’imprudent qui venait visiter ses ruines. Il pencha légèrement la tête sur le côté, jaugeant l’apparence incongrue de l’homme. Puis il sourit doucement.


« Pourquoi êtes-vous là ? » susurra-t-il d’un ton qui contrastait avec son apparence décontractée. « Pour étancher ma soif, peut-être ? »

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Sanosaki Tjideh
Apothicaire
avatar

Race : ....
Elément : Lind
Nombre de messages : 49

MessageSujet: Re: Pour la nuit d'une visite... [Simhour]   Dim 24 Jan - 4:46

L’exploration des ruines en apprit tout de même beaucoup à Sanosaki, enfin, beaucoup comparativement à ce que peuvent apprendre des ruines à la majorité des gens. De simples marques telles la façon dont les pierres des murs avaient été détruites, ou leur disposition sur le sol, permit au Sseinaar de conclure qu’on s’était déjà battu ici. Les quelques murs encore debout n’inspiraient pas beaucoup de confiance au jeune rôdeur, et déjà il commençait à se lasser de cette visite qui lui avait pourtant parue si prometteuse.



Et pourtant il ne partit pas, contrairement à ce qu’il avait prévu quelques secondes plus tôt. Un élément avait attiré son attention, un élément qui provoquait chez lui cet espèce de frisson qu’il aimait tant. Cet élément, c’était une odeur. Il y avait quelqu’un dans les ruines.



*Finalement, ça va peut-être prendre une tournure intéressante…*



Il continua son chemin, laissant son odorat développé le guider vers l’odeur de la personne qui se trouvait quelque part autour. Ce fut à ce moment qu’une silhouette apparut brusquement devant lui. Ses yeux bleu métallique fixèrent le nouvel arrivant, sans aucun doute la personne qu’il cherchait. Sanosaki le vit incliner la tête, comme s’il avait été en train de le jauger. Puis un sourire étira les lèvres de l’homme qui lui faisait face.



« Pourquoi êtes-vous là ? » susurra-t-il d’un ton qui contrastait avec son apparence décontractée. « Pour étancher ma soif, peut-être ? »





Sanosaki le considéra calmement, mais sa piètre vue, d’autant plus qu’elle ne lui permettait pas de bien évaluer les dimensions et les distances, ne pouvait pas lui fournir grand chose au sujet de l’homme devant lui. Il leva un sourcil devant la question, l’iris de son œil sans pupille commençant à se teinter de rouge. Il avait affaire à un vampire, l’interrogation lui avait fourni cette information-là.



« Je visitais un peu, étant donné que les nuits sont longues et excessivement ennuyeuses, ici… »



Une bourrasque de vent vint tourbillonner autour du jeune homme, soulevant ses longues mèches noires comme la nuit, alors qu’il laissait échapper un soupir.



*Peut-être… Ou peut-être pas…*



Il songea à la seconde question, et un sourire étira ses traits raffinés.



« Étancher votre soif? » fit-il d’un ton plutôt moqueur. « Si ça vous chante, pourquoi pas? Par contre, ce n’est pas ce que je vous recommanderais, il y a bien mieux, à moins que vous aimiez les sensations… très fortes… »



Il soupira de nouveau, en apparence ennuyé par le vampire, et roula les yeux.



« En passant, ces ruines sont plutôt sympa. Vous habitez ici?»



Il était de nouveau moqueur, un rictus au visage. Le dénommé Kaleo semblait être en train de se payer la tête du vampire…



*Décidément, Sano, fit l’autre voix dans sa tête, sarcastique, tu reprends tes vieilles habitudes…

–Tu profites toujours de mes faiblesses pour prendre le contrôle, sale parasite… Je ne sais pas ce que je donnerais pour pouvoir me débarrasser de toi…

–Ton sang? *

Et il éclata de rire, mais pas seulement dans sa tête. Son corps aussi se mit à ricaner..

_________________
Le bien et le mal n'existent pas.
Ce ne sont que des jugements que les Hommes font des actions de leurs pairs.
Toutes les victoires, toutes les progressions se sont faites au détriment de quelque chose.
Tout ce qui aide certains finit par nuir à d'autres, que ce soit dans l'immédiat ou cent ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Pour la nuit d'une visite... [Simhour]   Jeu 28 Jan - 14:33

Quand on se balade la nuit et qu’un inconnu au visage blanc sort subitement de l’ombre, on est censé s’inquiéter. C’était la réaction qu’escomptait Ahakom, qui aimait bien établir d’emblée sa supériorité sur ses interlocuteurs. Pourtant, l’individu en face de lui ne broncha pas. Il répondit tranquillement aux questions du vampire. Sa nonchalance n’était pas feinte ; Ahakom, qui pouvait lire les émotions, en était presque certain. Il avait donc affaire à quelqu’un qui en avait vu d’autres, ou peut-être de trop stupide pour remarquer le danger. Car il s’agissait bien d’un danger : le vampire n’aurait aucune hésitation à le tuer pour boire son sang, ou peut-être juste pour se détendre, si l’envie lui en prenait.

Puis l’homme se mit à ricaner. D’abord, Ahakom fut surpris, presque désarçonné par un tel étalage d’assurance en face de lui. Graduellement, cependant, son étonnement fut remplacé par une irritation mêlée d’excitation mauvaise. Cet homme, il allait discuter un peu avec lui, puis, s’il se révélait n’être d’aucune utilité, il allait le tuer. Déjà, Ahakom était impatient. Mais on ne tue pas comme ça quelqu’un qui vient juste d’arriver, encore moins chez soi. C’eût été d’une impolitesse parfaitement inexcusable. Il fallait d’abord faire les présentations.


« Bien », lança joyeusement le vampire en avançant vers son invité, « je n’ai rien contre les sensations fortes, mais je peux retenir ma soif pour le moment. Venez, venez donc. Comme vous l’avez deviné, ces ruines sont mon domaine. Je vous offre l’hospitalité pour la nuit, si vous le désirez. »

Evidemment, si son invité déclinait la proposition, il mourait sur-le-champ. Mais Ahakom espérait sincèrement que ce ne serait pas le cas. Il fallait s’amuser un peu avec lui d’abord, ou la mort n’aurait aucune saveur. De plus, depuis que personne ne s’aventurait dehors la nuit, et considérant que Nelby était en train d’accomplir une mission pour lui, le pauvre vampire n’avait pas d’interlocuteur et l’ennui menaçait d’émousser son intelligence. Ainsi, même si cet homme allait peut-être mourir avant le lever du soleil, Ahakom avait bien l’intention d’en tirer un maximum avant cela.

Il était à présent tout proche, et, un sourire amical aux lèvres et les yeux rivés sur ceux de l’homme, avança la main pour la poser de manière fraternelle sur son épaule.


« Si nous y allions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Sanosaki Tjideh
Apothicaire
avatar

Race : ....
Elément : Lind
Nombre de messages : 49

MessageSujet: Re: Pour la nuit d'une visite... [Simhour]   Ven 29 Jan - 19:21

L’inconnu sembla d’abord surpris de la réaction de Sanosaki à son arrivée, puis une irritation se vit voir chez lui. S’il n’avait jamais rencontré de vampire auparavant, s’il ne s’était fié qu’à ce qu’on en disait à Lasseina lorsqu’il était tout jeune, il aurait été tenté de s’enfuir à toutes jambes. Mais voilà ; Sanosaki Tjideh ne reculait pas, il ne craignait pas. Et puis, de toute façon, s’enfuir aurait été vain. Alors autant rester, se dit-il.



Ses iris achevèrent de changer du bleu au rouge comme le vampire lui offrait l’hospitalité pour la nuit, et la seconde voix retentit dans sa tête, le pressant d’accepter.



*Comme si j’allais refuser! Je te rappelle que la dernière fois que TU as essayé de prendre la poudre d’escampette, c’est moi qui ai dû NOUS sauver la peau, et c’est moi qui en ai payé le prix. Alors je ne ferai pas la même erreur stupide que toi.*



Il s’inclina respectueusement, comme un lord en visite dans une contrée étrangère dont il rencontrait le maître, et ignora le commentaire par rapport à son sang.



« J’accepte votre humble invitation, messire… »



Il hésita, ne connaissant pas le nom de son interlocuteur.



« Votre offre est très appréciée. »



Et un mince sourire étira légèrement ses traits. Sanosaki s’était mis en mode « observation discrète », cherchant le moindre détail qui allait bien pouvoir lui être utile plus tard, puisqu’il se doutait bien que le vampire ne comptait pas le garder en vie jusqu’au lever du soleil, lequel était encore à dix bonnes heures du moment que vivait le jeune homme.



Le jeune Sseinaar releva un peu le menton lorsqu’il vit qu’on le fixait dans les yeux, et il se tendit légèrement lorsque la main du vampire se posa sur son épaule. Ce vif changement d’attitude qu’il observait chez le vampire l’incitait à demeurer attentif à tout détail pouvant lui passer sous la main, le nez, et, à la limite, les yeux. Enfin, sous l’œil.



Il se méfiait de la fraternité du vampire, mais n’en laissa rien paraître. Si ses instincts de survie le pressaient de s’enfuir, son esprit, qui exerçait sur son corps un contrôle absolu, lui défendait de broncher. Pourquoi? Personne n’aurait pu le dire.



« Si nous y allions ? »



À la proposition de son interlocuteur, il hocha simplement la tête, en apparence très détendu.



« Bien sûr. Pourquoi pas? »

Une nouvelle bourrasque vint tourbillonner autour du jeune homme, lui donnant un peu plus de confiance en ses capacités, puisque malgré les apparences, il était nerveux, car conscient de son manque d’expérience face aux vampires, et celui-là semblait être « en vie » depuis fort longtemps…

_________________
Le bien et le mal n'existent pas.
Ce ne sont que des jugements que les Hommes font des actions de leurs pairs.
Toutes les victoires, toutes les progressions se sont faites au détriment de quelque chose.
Tout ce qui aide certains finit par nuir à d'autres, que ce soit dans l'immédiat ou cent ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Pour la nuit d'une visite... [Simhour]   Jeu 4 Fév - 15:48

Ahakom poussa un petit rire en voyant son invité s’incliner.

« Oh, excusez-moi de ne pas m’être présenté. Mon nom est Simhour Burningblood, vampire et gardien de ces ruines avant un léger différend avec Dame de Vertus. »

L’esprit de Simhour maugréa un peu à l’utilisation de son nom mais ne fit pas plus d’histoire. Ahakom ne demanda pas comment s’appelait son interlocuteur. Pourquoi l’aurait-il fait ? L’identité de cet homme ne changerait rien à son destin. Le vampire fit volte-face et se mit à marcher en direction de la vieille église en faisant signe à l’autre de le suivre.

« Comme vous pouvez vous en douter, je ne reçois pas beaucoup de visites. Les gens ont en général la sagesse de se tenir à distance des suceurs de sang. Vous êtes différent. Pourquoi ? Avez vous confiance en vos capacités ou êtes-vous simplement ignorant ? »

Sur quoi il tourna la tête vers l’autre, souriant de plus belle, une lueur malsaine dans le regard.

« Car, je dois vous le dire, j’ai l’intention de vous tuer à la fin de la nuit, ou peut-être avant si vous vous révélez trop ennuyeux. Il ne tient qu’à vous d’échapper à ce sort, soit en me donnant des raisons suffisantes pour ne plus avoir envie de vous tuer, soit en vous montrant assez fort pour m’en empêcher. »

Bien sûr, avec les pouvoirs de Simhour à sa disposition, Ahakom doutait qu’un rôdeur quelconque soit capable de le surpasser sur le champ de bataille, mais son credo était la prudence ; c’était parce que Simhour n’en avait aucune qu’il allait jusqu’à provoquer des chasseurs de vampires, et cela l’avait mené à sa perte. De plus, il avait déjà été prouvé par des individus comme Gottfried de Monte-Foy que les pouvoirs de Simhour ne le rendaient pas tout-puissant. En conséquence de quoi, il ne fallait pas sous-estimer son invité : d’abord discuter avec lui, l’évaluer. Ensuite, le manger s’il n’était pas digne d’un sort plus élevé.

« Voilà mes ruines », déclara Ahakom avec un large mouvement de bras. « Je vous l’accorde, la décoration laisse à désirer. Les couloirs et les cryptes qui se cachent sous l’autel sont plus confortables, mais peut-être êtes-vous claustrophobe, mon ami ? »

Il scruta l’homme du regard. Alors, serait-il assez bête ou assez brave pour s’aventurer plus avant dans le domaine du vampire ?

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Sanosaki Tjideh
Apothicaire
avatar

Race : ....
Elément : Lind
Nombre de messages : 49

MessageSujet: Re: Pour la nuit d'une visite... [Simhour]   Lun 15 Fév - 16:28

Simhour Burningblood. C’était ainsi que le vampire déclara se nommer. Sanosaki crut percevoir un tressaillement minime dans l’énergie de son interlocuteur, comme si quelqu’un ou quelque chose en lui avait réagi à ce nom qu’il avait nommé. Mais le Sseinaar ne pouvait dire si c’était uniquement son imagination ou s’il avait vraiment perçu ce qu’il avait perçu.



*Surveille-le bien, on ne sait jamais…

–Comme si je ne le savais pas. Tais-toi donc et évite de m’attirer des problèmes.*



Le jeune homme n’affichait pas un air très joyeux, certes, mais ce n’était pas dans sa nature d’exprimer beaucoup de joie. La question du vampire ne le prit pas le moins du monde au dépourvu, et malgré le regard malsain auquel il faisait face, il répondit immédiatement, sans laisser paraître la moindre hésitation. Il ajouta même de façon tout à fait volontaire à ses paroles une prétention digne d’un imbécile qui croit être le plus fort. Une prétention qui n’avait rien de naturel pour lui, mais qui était extrêmement bien incarnée. Il avait décidé de jouer le jeu.



« J’ai en effet bien confiance en mes capacités, et ce n’est pas un suceur de sang qui va m’impressionner. J’en ai vu bien d’autres. Parce que je dois avouer qu’à part vous dire que le sang des miens est une drogue qui rend fou, je n’ai aucun argument qui soit susceptible de vous convaincre de me laisser en vie. À laquelle je ne tiens pas énormément, d’ailleurs… »



Il avait beau jouer le grand vantard très confiant en ses capacités, une partie de sa déclaration était vraie. Il en avait vu bien d’autres. Mais cela ne lui assurait pas la victoire. Et il n’avait point menti en affirmant ce qu’il avait affirmé sur le sang des siens, et du le fait qu’il ne tenait pas vraiment à sa vie.



Et voilà qu’on lui proposait la visite des couloirs et des cryptes qui se trouvaient sous l’autel. En temps normal, la prudence aurait incité Sanosaki à refuser, car il n’y avait rien de pire qu’un tel endroit pour faire une visite avec un vampire qui ne faisait qu’attendre le bon moment pour vous dévorer. Mais refuser aurait été aller à l’encontre de toute cette confiance aveugle en ses forces qu’il voulait dégager. Ce bête personnage qu’il jouait ne devait nullement hésiter à accepter, puisqu’il se croyait tout puissant.



« Mais pourquoi pas, si vous dites que ces couloirs sont plus confortables… J’aimerais bien voir ça. »

Il devait toutefois éviter de trop exagérer, puisque trop aurait été comme pas assez. Il lui fallait doser chacun de ses gestes et chacune de ses paroles. Il voulait paraître plutôt imbécile. Trop téméraire. Et il était conscient qu’il jouait un jeu dangereux. Mais l’avantage quand, comme lui, on ne tient pas énormément à sa vie, c’est qu’on est prêt à risquer…

_________________
Le bien et le mal n'existent pas.
Ce ne sont que des jugements que les Hommes font des actions de leurs pairs.
Toutes les victoires, toutes les progressions se sont faites au détriment de quelque chose.
Tout ce qui aide certains finit par nuir à d'autres, que ce soit dans l'immédiat ou cent ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Pour la nuit d'une visite... [Simhour]   Sam 3 Avr - 16:10

HRP : j'ai posté la suite dans la crypte !

=> Par ici ! <=

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour la nuit d'une visite... [Simhour]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour la nuit d'une visite... [Simhour]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Opération d'Opium pour sa dysplasie ...
» Pour une nuit...Ou la vie ? [+18]
» Entretien matériel de base
» [Lorica] La taverne pour la nuit.
» Rien que pour une nuit [Ryan Smith]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école d'Elladat et sa cité Kalinach :: Et le monde extérieur... :: Les ruines-
Sauter vers: